You are currently viewing Ouvrir deux restaurants durant la crise, c’est possible

Ouvrir deux restaurants durant la crise, c’est possible

A 42 ans, Éric Gorneau vient de se lancer un nouveau défi : ouvrir deux restaurants malgré la crise. C’est à Belfort et Montbéliard que cet entrepreneur a décidé de s’installer et d’ouvrir, dans quelques semaines, deux restaurants La Pizza de Nico. L’est républicain lui a d’ailleurs également réservé un bel article

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? (qui êtes-vous, expériences professionnelles avant le lancement en franchise…)

Je m’appelle Éric Gorneau, j’ai 42 ans. Originaire de la région parisienne, j’ai grandi en Franche-Comté et j’habite depuis 20 ans sur Belfort. 

Quel est votre parcours professionnel ?

Titulaire d’un DESS en Informatique obtenu à Besançon, j’ai travaillé 10 ans dans de grands groupes industriels et de services informatique. Fin 2008, j’ai décidé de créer ma société et mon agence web a vu le jour au printemps 2009. En plus de la gestion de l’entreprise et des 15 salariés, je pilotais la relation client en tant que Directeur Conseil. 

Parlez-nous de votre premier projet d’entreprenariat

A chacune de mes missions lorsque j’étais salarié, j’ai développé une compétence supplémentaire (management, relation commerciale, gestion de centre de profit, …). Fin 2008, je me suis senti prêt à créer ma société et mettre en action l’ensemble des compétences acquises jusque-là. C’est venu naturellement ! Parmi mes clients, je comptais aussi bien des collectivités locales que des grands comptes industriels partout en France.

« Un super job, mais je me posais beaucoup de questions personnelles »

Été 2019, je me posais beaucoup de questions personnelles. Certes, un super job, je gagnais bien ma vie, mais j’étais toujours en déplacement et ça commençait à peser sur ma vie personnelle, j’avais besoin d’être plus proche de ma famille. J’ai vendu ma société, avec la volonté de développer une nouvelle activité qui me permettrait d’être enfin plus disponible pour les miens. Au départ, je voulais m’orienter vers l’industrie. J’avais besoin d’avoir un métier concret où je pouvais toucher du doigt ce que je produisais. Je ne me projetais pas du tout dans la restauration. En plus, je n’avais aucune compétence dans le domaine !

Pourquoi avoir choisi le système de la franchise, et l’enseigne La Pizza de Nico en particulier ?

Le concept des franchises m’intéressait. Un proche, en recherche de croissance externe, m’a parlé d’un réseau en plein développement qui commençait à se développer partout en France. Il en avait eu connaissance lorsque son banquier lui avait présenté un dossier qui concernait la création d’un restaurant La Pizza de Nico. Au début, j’étais un peu réticent. Mais ce qui a déclenché la prise de contact avec le réseau La Pizza de Nico, c’était mon excellente connaissance du principe de la franchise en restauration rapide que j’avais étudié quelques années auparavant. J’avais donc un a priori favorable sur le fonctionnement général des franchises. Je pouvais rester indépendant avec une activité rentable.

Pourquoi votre choix s’est-il porté sur la franchise La Pizza de Nico ?

« Je n’y connaissais rien à la restauration »

En regardant le modèle de La Pizza de Nico, cela m’a conforté dans l’idée que la restauration rapide est la solution la plus rentable : service efficace, on déjeune rapidement, les process et les coûts sont maîtrisés… et cela s’est accéléré avec le COVID… Nico Palea (PDG de La Pizza de Nico) m’a appelé, m’a présenté son parcours et le réseau, et nous avons décidé de nous rencontrer dans un des restaurants La Pizza de Nico. J’ai rapidement cru au produit et les pizzas sont bonnes. Je cherchais une enseigne qui me permettait d’avoir une vie de famille préservée, je n’envisage pas d’être opérationnel sur mon point de vente. 

« J’ai un âge où j’ai besoin d’être fier de ce que je fais ! »

Ce qui m’a totalement convaincu c’est la personnalité de Nico, ses valeurs, son parcours qui fait écho au mien et la notion de qualité. On fait de la restauration rapide mais on le fait bien, avec de beaux produits. La pâte est faite sur place, les recettes exclusives, les produits sont frais… J’ai un âge où j’ai besoin d’être fier de ce que je fais ! Pour moi, ça passe par la qualité ! Le réseau n’oblige pas les franchisés à être présents en permanence dans leur point de vente, on peut s’appuyer sur des managers et des équipiers bien formés. J’ai eu tout de suite envie d’ouvrir plusieurs restaurants. J’étais en confiance avec le réseau, je voulais le développer dans ma région. Avant tout, je suis un entrepreneur dans l’âme ! 

Que vous a apporté La Pizza de Nico jusqu’ici ? Qu’en attendez-vous par la suite ?

Principalement, l’accompagnement de la tête de réseau La Pizza de Nico. Je n’y connaissais rien à la restauration. La tête de réseau est structurée de telle façon à ce que toutes les compétences sont représentées en interne : qualité, achats, innovation, communication, marketing, pilotage des projets. Ça, c’est super, je suis porté par une équipe qui m’a préparé tout le projet et qui est disponible à chaque instant.

Ce qui me plaît aussi beaucoup dans l’organisation du réseau (un réseau de franchisés-partenaires), c’est la place que prend le conseil consultatif crée par Nico pour partager ensemble les décisions. Et puis, le concept évolue, c’est flexible, et il s’adapte à chaque situation. C’est indispensable, encore plus en temps de crise comme celle que nous traversons actuellement, j’ai confiance dans le concept La Pizza de Nico. De plus, je sens que je suis écouté et que j’ai mon mot à dire.

👉 Le Tac au Tac d’Éric Gorneau

Vos Hobbys ? Sport préféré ?

Je fais du footing plusieurs fois par semaine, je me suis mis à la cornemuse et je ne m’endors jamais sans avoir lu au moins quelques lignes d’un livre !

Votre pizza préférée ?

En ce moment, la Pizza « La Dallas », mais c’est une pizza éphémère ! C’est aussi ce que j’apprécie dans le concept, c’est qu’une partie de la carte se renouvelle tous les 6 mois !

Rejoignez, vous aussi, le seul réseau de restauration certifié Bureau Veritas, véritable gage de qualité.